Plus de 1000 euros pour un photographe de mariage, c’est cher ?

OUI.

Bien sûr que c’est cher, c’est presque un SMIC ! Je ne reviens pas sur la pertinence ou non d’avoir un photographe professionnel à votre mariage, je l’ai expliqué ici. Mais à partir du moment où vous avez répondu à cette question par l’affirmative, c’est la deuxième question que vous devez vous poser : raconter votre histoire en image ok, mais à quel prix ?

En tant que professionnels, nous avons un devoir de pédagogie en ce qui concerne les tarifs que nous pratiquons. Les miens sont affichés ici, en toute transparence, car j’estime que je n’ai rien à cacher, ni à mes futurs clients, ni à mes consœurs et confrères.

Plus de 1000 euros c’est cher mais le souvenir cette merveilleuse journée, ça n’a pas de prix.

Et moi je suis pour la paix dans le monde et l’amour universel. Quand on a dit ça, on n’a rien dit mais ça rassure les princesses qui sommeillent en nous. Passons au point suivant s’il vous plaît.

Plus de 1000 euros c’est cher mais c’est le prix à payer pour avoir de belles photos.

NON, non et non ! Il existe des photographes qui sont très chers et qui font un travail dégueulasse ou qui se comportent comme des salopards. Voici la liste : … Non je plaisante. Payer cher son photographe ne garantit en hier la qualité du travail rendu. Votre jugement doit se fonder uniquement sur trois éléments :

  • les photos présentées par le photographe sur son site ou lors de votre premier rendez-vous.
  • la recommandation par un(e) ami(e) ou une personne de confiance ayant déjà fait appel à ses services ou ayant vu le photographe à l’œuvre.
  • le feeling lors de vos échanges.

A moins de 1000 euros je vais tomber sur un débutant qui casse le marché.

Probablement et alors ? Effectivement si un photographe vous propose des tarifs inférieurs à 1000 euros, il y a de fortes chances pour que vous soyez tombé sur une personne qui débute sur le marché de la photographie de mariage. Pourquoi ne pas lui faire confiance ? Bien sûr que vous prenez un risque car il ou elle n’aura pas beaucoup de photos à vous montrer pour prouver la qualité de son travail et il ou elle n’aura pas eu beaucoup de clients capables de recommander ses qualités. Mais il faut un début à tout et moi même je n’aurais jamais fait ce métier si des futurs mariés n’avaient pas pris le risque de m’embaucher certes, à peu de frais, mais sans être sûr d’avoir un résultat à la fin. Si vous décidez de faire appel à un pro pour vos photos et que vous n’avez pas beaucoup de budget, allez puiser dans le vivier des débutants, prenez des risques en ayant ces quelques recommandations en tête :

  • Rencontrez-les ! Faute de pouvoir voir leur travail, faites confiance à votre instinct.
  • Rencontrez-en un maximum ! Donnez vous un maximum de chance pour rencontrer l’étoile montante de la photo de mariage. Faute de budget, prenez le temps de faire un max d’entretiens d’embauche !
  • Demandez à voir ses réalisations qui n’ont rien à voir avec le mariage. On peut débuter dans la photo de mariage mais on ne s’improvise pas professionnel pour autant. En général on se lance après une longue pratique de la photographie : un débutant aura toujours des photos à vous montrer. Vous pourrez alors juger de sa maîtrise technique et de son univers et voir si cela correspond au vôtre.

Et donc, si je peux avoir un photographe à moins de 1000 euros, pourquoi j’irai payer plus ?

Parce que c’est le prix de l’expérience. Un débutant ne le reste jamais longtemps et une fois qu’il a fait ses premières armes, il se rend vite compte du coût de son activité et augmente naturellement ses prix au fur et à mesure. Si vous faites appel à un photographe dont le tarif excède les 1000 euros c’est que ce dernier est chevronné à l’exercice particulier de la photographie de mariage. C’est surtout que vous avez vous-même conscience de la valeur de son travail (et des charges inhérentes au travailleur indépendant, nous y reviendrons).

En effet, il ne s’agit pas d’une journée de travail par semaine dans des endroits souvent magnifiques, logés, nourris, blanchis et le reste du temps nous nous dorions la pilule. Une journée de travail de photographe de mariage démarre la veille avec 1 à 2h de repérage des lieux. Le lendemain, si il vous suit des préparatifs jusqu’à la soirée, c’est une journée de 15 à 16h consécutives presque sans pause. Et si comme moi, le photographe fait beaucoup de photos, il faut compter 5 jours plein de 10h pour faire le tri des photos et les retoucher. Sans compter la confection de l’album qui inclut un deuxième travail de tri et de mise en page qui prennent généralement une à deux journées complètes de travail.

Conclusion

Ne choisissez pas votre photographe en fonction de ses tarifs, choisissez-le en fonction de votre budget, de son univers et de l’impression qu’il ou elle vous donne lors de votre première rencontre.

Et si vous voulez connaître mes tarifs, c’est ici.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Avis expert dit :

    Non…Ce n’est pas cher si en plus vous incluez la cession de droit d’auteur…

    J'aime

    1. yaestabytonio dit :

      Bonjour ! Je vous invite à lire ce billet sur cette drôle de question : https://antoineveteau.com/2015/09/16/doit-on-vous-payer-des-droits-dauteur-pour-utiliser-vos-photos/

      Bien à vous.

      Antoine.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s